juil 2012 12

Nous serons à cette manifestation pour capter vos revendications citoyennes et le regard que vous jetez sur ces élections importantes pour le Québec.  Nous relancerons notre campagne pré-électorale par un appel à vos vidéos partout au Québec dès que notre premier ministre Jean Charest daigne faire taire les interminables rumeurs autour de la date d’élections.

Nous croyons fermement qu’un premier changement vers la démocratie doit passer par la tenue d’élections à date fixe.  En attendant ce changement, nous vous invitons à opposer à l’opportunisme électoral du gouvernement libéral, une vague de votes massive qui prouverait au pouvoir en place que les stratégies pour nous endormir ne fonctionnent pas et que voulons prendre part aux décisions qui nous concernent.

Nous vous invitons à lire le manifeste de la Classe, manifeste que nous appuyons. « Ensemble, nous sommes capables de beaucoup : mais il nous faut parler, et il nous faut parler fort. L’histoire démontre, de façon éloquente, que si nous choisissons l’espoir, la solidarité, et l’égalité, nous ne devons pas quémander, nous devons prendre. Voilà ce qu’est le syndicalisme de combat. Alors que partout fleurissent de nouveaux espaces démocratiques, il faut les utiliser pour constamment penser un monde nouveau. Nous ne versons pas dans la déclaration de principes, mais dans l’action : si nous faisons aujourd’hui un appel à la grève sociale, c’est pour rejoindre demain l’ensemble de la population québécoise dans la rue. Ensemble, construisons à nouveau.

Nous sommes avenir. »