août 2012 23

Exploitation des gaz de schiste dans la vallée du St-Laurent, exploration pétrolière sur une île d’Anticosti donnée aux pétrolières, déploiement du plan nord:  le développement économique est-il compatible avec le respect de l’environnement et le bien commun ?  Alain Deneault nous explique ici que pour arriver à l’équilibre et reprendre le contrôle de notre sol et ses richesses,  il faut d’abord avoir le courage de s’opposer à une finance devenue mondialement souveraine.
Sur la musique de Samian et des images de mobilisation réprimée par le gouvernement en place: que se cache-t-il derrière le plan nord des libéraux ?

« Le gouvernement du Québec apparaît au contraire ces dernières années comme un sauf-conduit des intérêts privés au sein des institutions publiques. En plus
du Plan Nord, la récente décision du gouvernement de soutenir financièrement, à hauteur de 58 millions $, l’exploitation d’amiante à la mine Jeffrey, témoigne d’une perte absolue de repères en ce qui concerne son rôle de tiers défenseur du bien commun. Ce type d’indices nous donne à penser que le Québec glisse progressivement dans la catégorie des États de complaisance, en développant son territoire à la manière d’une vaste zone franche qu’il offre à l’industrie
extractive mondiale. »- Alain Denault