oct 2012 21

Le mouvement du 24 septembre vous convie à une veillée funèbre en mémoire de la démocratie municipale tuée par la cupidité, le gain facile, la corruption et la collusion. Nous serons le lundi 22 octobre à 18h30 à l’hôtel de ville de Montréal pendant la période de questions citoyennes. Nous vous invitons à vous inscrire dès 17 h dans le vestibule de l’entrée Vauquelin pour la période de questions. Des agents de sécurité distribueront des numéros du tirage au sort pour l’attribution de l’ordre d’intervention à la période de questions du public. C’est l’occasion de nous exprimer comme citoyens et de nous réappropprier nos institutions démocratiques.

Nous demandons  la démission du maire Tremblay et tenons le conseil exécutif de la ville de Montréal, particulièrement Monsieur Micheal Applebaum Président du comité exécutif, ainsi que messieurs Alan Desousa et Richard Deschamps, vice-présidents responsables de la situation de chaos dans l’administration municipale de la ville de Montréal.

Nous demandons également aux autres membres du conseil exécutif, soit madame Manon Barbe, monsieur Michel Bissonnet, madame Jocelyn Ann Campbell, monsieur Gilles Deguire, madame Mary Deros, monsieur Claude Trudel et madame Helen Fotopulos de faire preuve de courage politique.

Leur silence les rend complice de la collusion.

22 octobre : plusieurs autres événements de mobilisation avant de venir nous rejoindre à l’hôtel de ville.

À 8h, à l’hôtel Hilton à Montréal, se tient la 4e conférence de l’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ). Le groupe « Les citoyens concernés par l’exploitation des hydrocarbures au Québec » vous invite à faire partie de leur comité d’accueil.

À 15h30,  au carré Berri, marche pour l’amnistie et le droit de manifester.  « Marchons ensemble pour l’Amnistie des arrêté-e-s de la grève étudiante du Québec et en soutien à tou-te-s ceux et celles, qui, à travers le monde, subissent la répression pour s’être levés contre l’injustice ».

À 19h30, Le CRAM appelle à une manifestation régionale le 22 octobre au métro Laurier, sortie Saint-Joseph à 19h30 pour le retrait des charges liées à la grève générale étudiante de 2012.

Nous vous invitons à signer cette pétition qui réclame une enquête publique sur le comportement policier en 2012. Avec 3387 arrestations du 16 février au 3 septembre 2012, le Québec a connu la plus grande vague de répression policière de son histoire. Des centaines de témoignages rapportent des sévices, des violences corporelles et verbales à répétition, du profilage politique et des stratégies d’intervention agressives sur des foules pacifiques. Réclamons une enquête indépendante.