nov 2012 22

   22 novembre, 14h, à la place du peuple:  manifestation nationale organisée par l’ASSÉ dans le cadre de la «GLOBAL EDUCATION STRIKE» suivie d’une soirée rouge à 18h qui risque d’être fort inspirante. Beau programme, non ?

Nous serons ce soir à cette Soirée rouge  organisée par ATSA.  Claudine Simon des Alters prendra la parole pour le Mouvement du 24 septembre.

« 25 personnalités publiques et citoyens militants livreront des textes de leur cru dans le cadre de l’événement FIN NOVEMBRE de l’ATSA  qui souligne le 20e anniversaire de la Place Émilie-Gamelin. Une grande soirée de prise de parole et de réflexion sur la notion de Place Publique à même la place Émilie-Gamelin, centre chaud du printemps érable.

Dominic Champagne, Béatrice Vaugrante, Nicolas Mainville, Guylaine Maroist et Éric Ruel, Carminda Mc Laurin, Olivier Choinière, Ianik Marcil, Geneviève Rochette, Paul St-Pierre Plamondon, Pierre Gaudreau, Jean Barbe, Pierre Jasmin, Sébastien Ricard, Pol Pelletier, Jean-Martin Johanns, Louis-René Beaudin, Léa Clermont-Dion, Alain Vadeboncoeur, Jocelyn Maclure, Philippe Ducros, Margie Gillis, André Bélisle, Catherine Caron, Will Prosper, Ève-Lyne Couturier, Claudine Simon, Gabriel Nadeau-Dubois, Émilie Monnet prendront la parole. C’est l’artiste engagé Domlebo qui sera le modérateur de la soirée, le liant entre le public et les porteurs-euses de parole. [Plus d’information…]

juin 2013 08

Harperland      3 mars 2012. Les jeunes conservateurs du Canada ont choisi Montréal pour se rassembler. Nous étions présents à l’hôtel Delta pour les accueillir et nous en avons profité pour capter inquiétudes et revendications.

Ce topo fait par partie de notre série « Harperland ».

Nous le rediffusons  à la lumière des scandales qui agitent actuellement le parti conservateur. Quelques textes suggérés: Épais brouillard sur la transparence des conservateurs, Une fissure dans la forteresse, Le destroyer    conservateur se fissure sur l’existence d’une caisse occulte, le manque de transparence du gouvernement et la crise qui secoue le sénat. [Plus d’information…]

jan 2014 01

logoaltercitoyensVoici la revue de fin d’année des Alter Citoyens.  Une rétrospective des luttes sociales que nous avons documentées en 2013.
C’est aussi un hommage à la prise de parole citoyenne et aux groupes qui portent les mouvements de mobilisation populaire.
Nous remercions chaleureusement chacune des personnes qui ont pris la parole devant nos caméras.
Nous vous souhaitons à tous une très heureuse année 2014.
Une année énergisante où nos rêves collectifs d’une société plus égalitaire pourront librement s’exprimer dans les rues. Une année solidaire où nous ferons assez de bruit pour que le bien commun guide les choix politiques de nos gouvernements. [Plus d’information…]

mar 2014 03

OuvertcritiqueLa charte des distractions part en tournée !

Nous voulons que le film soit l’occasion de débattre. Si vous souhaitez organiser une projection suivie d’un échange. Écrivez-nous !!

Voici quelques dates:

Le 22 février à l’Atomic Café- Montréal

le 15 mars à Québec

le 26 mars à Lavaltrie

Le 26 mars au Festival Hors-cadre

Le 8 avril à Sherbrooke

Revue de presse sur le film:

[Plus d’information…]

fév 2015 10

Nous lançons aujourd’hui notre court métrage « C tu ça l’amour? » produit pour le Centre de solidarité lesbienne.

Une oeuvre de fiction qui s’adresse aux jeunes femmes de 18 à 25 ans.
N’hésitez pas à partager. Nous sommes très fiers de cette collaboration.
L’équipe remercie les fabuleuses actrices, Kartel musique, le Vidéographe, le Quai des brumes et les merveilleuses figurantes qui ont « rocké » la piste de danse.

Synopsis:

Entre Zoé (Charlotte Aubin) et Vicki (Ines Talbi), c’est l’amour fou, si bien que Vicki en oublie ses amis. De son côté, Zoé devient de plus en plus intense dans ses marques d’affection. C tu ça l’♥?

Réalisation : Les Alter Citoyens
Coproduction : Centre de solidarité lesbienne et Les Alter Citoyens
Trame sonore originale : Ines Talbi, Kartel Musique
Musique d’ambiance : Jocelyn Doctor Tellier
Illustration de l’affiche : Maryse Boutin

Consulter notre site pour tous les détails.
http://www.realiteslesbiennes.org

#realiteslesbiennes

Voici la bande-annonce :

 

 

mar 2016 24

Le procès Ghomeshi met en lumière ce que des milliers de femmes victimes d’agression sexuelle ou de violence conjugale vivent lorsqu’elles ont le courage de témoigner à la cour. On attend d’elles qu’elles soient parfaites. Leur comportement doit être irréprochable avant, pendant et après l’agression. Leur jugement, infaillible en toutes circonstances.

Elles doivent quitter les lieux immédiatement après l’incident de violence et dénoncer sur le champ. Elles ne doivent pas avoir consommé pendant l’agression, elles ne doivent pas se défendre en frappant à leur tour, elles pourraient l’avoir cherché. Il leur faut rompre définitivement sans jamais reprendre contact avec l’agresseur pour comprendre ou chercher à se construire un sens. Elles doivent se souvenir des moindres détails de la main qui frappe avant l’autre qui étrangle, sinon elles pourraient avoir inventé ou exagéré. Elles doivent passer par dessus la honte qui paralyse. Elles doivent revivre l’agression publiquement en répondant sans faillir aux questions intrusives. Elles doivent accepter qu’une avocate « fasse sa job » en exploitant leurs faiblesses et leurs zones de fragilités. Tout cela sans démontrer de colère et de sentiment d’injustice puisqu’elles auraient l’air de se venger.

Elles doivent répondre à ce que nous attendons d’une bonne victime. Ici, les victimes parfaites ont commis l’irréparable. L’une a mentit aux policiers. L’autre invite l’homme qui l’a traumatisée à prendre contact avec elle. [Plus d’information…]