sept 2012 24

Aujourd’hui, nous soulignons l’action du mouvement du 24 septembre. Ce mouvement qui s’est effacé naturellement devant la force d’Occupons Montréal, le 15 octobre 2011 est peu mis en évidence lorsqu’on se penche sur la genèse du printemps québécois. Pourtant, nous avons réussi à canaliser l’indignation collective face au scandale de la corruption dans la gestion des fonds publics en mouvement de contestation populaire. Plusieurs citoyens manifestaient pour la 1er fois depuis longtemps. Chapeau à tout ceux qui se sont mobilisés le 24 septembre 2011.

Toutes ces voix mises ensemble démontrent qu’une société investie de ses citoyens peut réussir à ébranler les structures du pouvoir et à obtenir des gains significatifs. Nous lançons donc un appel à la continuité de la mobilisation.

Nous rappelons aujourd’hui en diffusant cette vidéo que pour obtenir la Commission Charbonneau il nous a fallu hausser le ton et descendre dans la rue.  Cette vidéo est donc un hommage à la force de la parole citoyenne.

[Plus d’information…]

oct 2012 11

Le Mouvement du 24 septembre est né spontanément sur les médias sociaux suite au rapport Duscheneau en réponse à notre indignation face aux allégations de corruption dans la gestion de nos fonds publics et dans le financement des partis politiques.

Les récentes révélations de l’entrepreneur Zambito devant la commission Charbonneau nous ont incité à repartir la mobilisation.  Nous avons appuyé l’initiative de Michel Binette,  citoyen à l’origine du rassemblement et, en 3 jours, avons organisé la mobilisation devant l’hôtel de ville de Montréal.

Nous y étions pour réclamer la démission du maire Tremblay qui, selon nos positions et celle de plusieurs chroniqueurs, n’a plus l’autorité morale et la légitimité pour gouverner la métropole.  Nous questionnons aussi  le soutien des membres du conseil exécutif de la Ville de Montréal.

Le mouvement du 24 septembre poursuivra sa mobilisation au fur et à mesure de l’évolution des travaux de la commission Charbonneau. Nous sommes là pour dire que nous ne banalisons pas le système de corruption et de collusion qui gangrène les paliers de pouvoir municipal et provincial et qui porte atteinte à notre confiance envers nos institutions publiques et politiques. Nous sommes là pour dire aux élus et députés que nous avons besoin de courage politique: le ménage doit se faire dans le financement des partis politiques et dans la façon de gérer l’argent des contribuables. Et, nous serons là pour exiger que les recommandations de la Commission ne soit pas tablettées.

Pour suivre l’évolution du mouvement, RDV sur le blogue et sur la page Facebook du Mouvement du 24 septembre.

[Plus d’information…]

oct 2012 21

Le mouvement du 24 septembre vous convie à une veillée funèbre en mémoire de la démocratie municipale tuée par la cupidité, le gain facile, la corruption et la collusion. Nous serons le lundi 22 octobre à 18h30 à l’hôtel de ville de Montréal pendant la période de questions citoyennes. Nous vous invitons à vous inscrire dès 17 h dans le vestibule de l’entrée Vauquelin pour la période de questions. Des agents de sécurité distribueront des numéros du tirage au sort pour l’attribution de l’ordre d’intervention à la période de questions du public. C’est l’occasion de nous exprimer comme citoyens et de nous réappropprier nos institutions démocratiques.

Nous demandons  la démission du maire Tremblay et tenons le conseil exécutif de la ville de Montréal, particulièrement Monsieur Micheal Applebaum Président du comité exécutif, ainsi que messieurs Alan Desousa et Richard Deschamps, vice-présidents responsables de la situation de chaos dans l’administration municipale de la ville de Montréal.

Nous demandons également aux autres membres du conseil exécutif, soit madame Manon Barbe, monsieur Michel Bissonnet, madame Jocelyn Ann Campbell, monsieur Gilles Deguire, madame Mary Deros, monsieur Claude Trudel et madame Helen Fotopulos de faire preuve de courage politique.

Leur silence les rend complice de la collusion.

22 octobre : plusieurs autres événements de mobilisation avant de venir nous rejoindre à l’hôtel de ville. [Plus d’information…]

oct 2012 29

Intervention de Claudine Simon des Alter Citoyens pendant la période de questions au conseil municipal de la Ville de Montréal.

Nous invitons chaque citoyen, dans chaque municipalité à investir massivement les instances décisionnelles et poser des questions aux élus et au conseil exécutif de vos villes respectives. [Plus d’information…]

déc 2012 11

Le 9 décembre: Journée internationale de lutte contre la corruption décrétée par les Nations-Unies.

Grande marche, organisée par le Mouvement du 24 septembre pour dire à nos élus et députés que nous aspirons à une gouvernance transparente et éthique.

Pétition à signer: Convention des Nations Unies contre la corruption  « Nous, citoyens et citoyennes du Québec, demandons qu’en application de la Loi sur le ministère des Relations internationales, l’Assemblée nationale approuve la Convention des Nations Unies contre la corruption. » [Plus d’information…]

juil 2013 24

Sanstjulienne3s titre

Nous sommes en préparation d’un reportage sur la lutte que mène Danielle Bédard, avocate et citoyenne de St-Julienne, pour la démocratie et la transparence dans sa municipalité.

Nous parlerons d’allégations de corruption, de complicité des médias et du prix à payer pour celles et ceux qui choisissent de dénoncer les ramifications qui maintiennent le système en place.

C’est notre façon de souligner l’investissement et le travail de citoyenEs qui, dans plusieurs municipalités au Québec, travaillent dans l’ombre des enquêteurs de la commission Charbonneau et de l’UPAC, enquêtent, dénoncent, proposent une démocratie au service des citoyens.

Et, qui visiblement dérangent ceux qui ne veulent pas perdre leurs privilèges.

Sortie à l’automne. [Plus d’information…]

sept 2013 29


st-julienne1Les Alter Citoyens se sont impliqués à travers le Mouvement du 24 septembre dans la lutte contre la corruption.

Au fil de cette implication, nous avons reçu plusieurs témoignages de citoyens qui, partout au Québec, mènent un véritable travail d’enquête dans leur municipalité et luttent pour une meilleure démocratie.

Nous avons répondu à l’appel de Danielle Bédard, citoyenne de Ste-Julienne, municipalité de 9300 habitants située dans la région de Lanaudière.

Ce film est un hommage à celles et ceux qui se battent pour incarner le pouvoir citoyen et qui choisissent l’action au lieu du cynisme.

[Plus d’information…]